L'histoire de Victoria

 

Notre histoire a commencé en l'an 2000, à la naissance de ma quatrième fille, Victoria, un très beau bébé de sept livres, en bonne santé et avec un score apgar de neuf.  Elle était toujours souriante et vive mais à son premier anniversaire, nous avons commencé à remarquer que quelque chose n'allait pas.  Victoria à commencé à souffrir de différentes sortes de crises.  Et lorsqu'elle a eu deux ans, les spécialistes nous ont annoncé qu'elle avait régressé à l'âge d'un nourrisson de trois mois, et que ses chances de survie étaient de seulement 50%.  Plusieurs médecins et thérapeutes nous disaient que Victoria ne pourrait peut-être jamais marcher ou parler. 

 

En tant que parents, nous ne pouvions accepter ce verdict. Par conséquent, il fallait agir et vite. Nous nous sommes donc assurés dans un premier temps que Victoria soit bien entourée et que son environnement soit agréable et confortable. Même si notre chemin a été parsemé d'embûches, nous n'avons jamais baissé les bras et nous nous sommes efforcés de relever tous les défis qui se sont présentés à nous.

 

Je suis convaincue que l'accès à la thérapie a été essentiel et primordial au développement de Victoria.  Je prêtais beaucoup d'attention à la manière dont l'orthophoniste et l'ergothérapeute travaillaient avec Victoria et une fois à la maison, j'employais les mêmes méthodes qu'eux.  Grâce à l'ensemble des thérapies utilisées, nous sommes heureux de pouvoir dire à présent que Victoria a fait des progrès énormes tant au niveau du langage que de la motricité. 

 

Aujourd'hui, j'ai beaucoup d'empathie pour les familles des enfants qui vivent avec des besoins spéciaux. C'est pourquoi, par l'entremise de notre organisme, nous espérons amasser des fonds pour aider les familles qui n'en n'ont pas les moyens d'offrir à leurs enfants les thérapies dont ils ont besoin.